Soudain surgit un vaisseau fantôme

au temps des voiliers

Mister Corail

En 2005, le navigateur nantais Loïck Peyron prend la plume pour raconter 11 légendes dans un beau livre édité chez Flammarion, Naviguer sur les mers du monde. « L’enfant rêveur que je fus est devenu un navigateur solitaire », annonce-t-il, « mes premières traversées de l’Atlantique, à dix-huit ans, m’ont encore rapproché des marins d’autrefois avec qui j’ai partagé les bonheurs et les inquiétudes de la navigation en haute mer ».

Récit Vaisseau fantôme

Dans Soudain surgit un vaisseau fantôme, le célèbre navigateur nous emmène au XIXe siècle, à l’extrémité sud du continent américain, le dangereux cap Horn, que les voiliers empruntaient pour transporter les marchandises tout autour du globe. C’est là, dans ce cimetière marin malmené par les tempêtes, que capitaines et marins redoutaient de croiser la route de vaisseaux fantômes qui, contre toute attente, pourraient se révéler bien réels…

Soudain surgit un vaisseau fantôme

Livre Loick PeyronAu XIXe siècle, de grands navires de commerce assuraient…

Voir l’article original 749 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s